P’tain, 46 ans ! C’est officiel, je suis un vieux con !

Ce matin, je me suis levé en étant un peu plus vieux que la veille. Normal, vous me direz, sauf que j’ai officiellement augmenté mon nombre d’années.

Et oui 46… Heureusement qu’il existe des bougies avec des chiffres, sinon, on ne verrait pas le gâteau en dessous.

Il est dommage que je n’ai pas réussi à contacter Péhä pour qu’il me fasse une petite BD pour cet anniversaire comme celle de mes 42 ans en février 2016.

Ce qui est bien, c’est que le jour de son anniversaire, on reçoit des petits messages, et je tiens à remercier celles et ceux qui m’en ont envoyé à minuit pétante… Heureusement que j’avais mon portable en mode « ta gueuuuuuule » 🙂

En tout cas, j’ai eu mon petit cadeau de geek… Une version quasi-finale de Mate-Desktop 1.24.0…

Cadeau utile s’il en est un !

Sur ce, je vous laisse et bonne journée à tout le monde !

Ajout à 16h50, le 10 février 2020 : Mate-Desktop 1.24.0 est officiellement sorti. Super cadeau d’anniversaire pour un geek linuxien 🙂

Mes tops de 2010 à 2019.

Après l’article des flops qui a provoqué l’arrivée des commentaires pavloviens habituels sur certains sujets, autant attaquer ce qui a été positif dans les dix années qui viennent de s’écouler.

Commençons par l’informatique. Le monde du logiciel libre, ce n’est pas seulement Saint iGNUcius et sa toge, l’échec de GNU/Hurd ou encore Gnash.

C’est aussi des très bonnes surprises comme LibreOffice. Qui aurait parié sur la survie du fork d’OpenOffice.org que laissait pourrir sur pied Oracle ? Pas grand monde. Tout comme Mate-Desktop, né en juin 2011 sur le forum d’Archlinux ? J’avoue que je n’y croyais pas trop au début… Mais c’est devenu mon environnement près de 4 ans depuis sa version de développement 1.13.0… De mémoire, bien entendu.

Sur le plan des distributions GNU/Linux, j’ai fini par trouver ma maison : Archlinux. Même si j’ai passé un peu moins de trois mois en deux temps sur Frugalware Linux, au 1er janvier 2010 j’étais sous Archlinux. Au 1er janvier 2020, idem. Comme quoi, pour une distribution dont les détracteurs disent qu’elle ne tient pas la route, c’est pas mal 🙂

Autre très bonne surprise, malgré quelques couilles dans le potage, c’est Manjaro Linux qui fait vivre mon vieil ordinateur portable, et dont l’installation approche tranquillement des 18 mois 🙂

Continuer la lecture de « Mes tops de 2010 à 2019. »

Mes flops des années 2010 à 2019.

Pour bien commencer l’année 2020, j’ai eu envie de revenir sur les plus gros flops des années 2010 à 2019 de mon point de vue de simple blogueur et utilisateur de logiciel libre. Liste qui sera non-exhaustive, car il m’est impossible de tout lister et de me souvenir de tout.

Bien entendu, l’exemple le plus évident qui me vient à l’esprit, c’est l’incapacité du libre à percer sur le marché des ordinateurs de Monsieur et Madame Tout le monde. Entre les guerres intestines, les idéologues du monde du logiciel libre complètement coupés de la réalité, l’utilisation abusive du noble principe du fork, l’incapacité entre les différentes communautés de s’entendre, c’était peine perdue d’avance.

J’ai longuement développé les points ci-dessus au fil des années. Mais le monde du logiciel libre étant sourd à toute critique des dérives qui le dépouille de toute crédibilité, c’était perdu dès 2011-2012.

Comment ne pas s’apercevoir que la volonté de quelques acteurs de se la jouer cavalier seul – oui, Canonical je parle de toi – était délétère ? Que le détesté puis regretté Unity n’a pas joué contre la démocratisation même minimale du logiciel libre ?

On pourrait rajouter la volonté de maintenir en vie des projets qui tiennent plus de l’histoire que de l’actualité, les dizaines de distributions qui n’étaient au final que des coquilles vides, mortes en l’espace d’un ou deux ans, après avoir gaspillé des précieuses ressources qui auraient pu être utilisées ailleurs ?

Comment ne pas se souvenir en riant – jaune – de l’épopée malheureuse de la mauvaise copie de MacOS qu’était PearOS ? D’étrons intersidéraux comme la Micro-R OS ou la Cubuntu ? Je pourrai rallonger la liste, mais à quoi bon ?

Continuer la lecture de « Mes flops des années 2010 à 2019. »

Dernier billet de la décennie 2010.

Puisque la décennie 2010 va tirer sa révérence, j’ai décidé de la terminer avec un petit billet geekesque. Comme je l’ai déjà précisé, je fais partie de l’équipe d’EndeavourOS, petit projet utilisant Archlinux comme base. Ce n’est pas un projet qui révolutionnera l’informatique libre ni qui lui permettra – c’est idéologiquement impossible comme je l’ai déjà exprimé à longueur de billets au fil des années passées – de se faire une place non négligeable auprès de monsieur et madame tout le monde.

Le 28 décembre 2019, j’ai enregistré cette petite vidéo – qui dure plus de 30 minutes – pour montrer comment personnaliser un environnement Mate-Desktop. Ce n’est pas une vidéo d’un haut niveau technique – je laisse cela aux plus gros youtubeurs linuxiens francophones – mais au moins, cela sera toujours une base pour faire mumuse avec un environnement bureautique basé sur du GNU/Linux.

Je prépare deux billets qui seront consacrés aux tops et aux flops des années 2010 à 2019. Autant dire que côté flops, ça va être gratiné pour le monde du libre… Pensez-donc à une certaine poire, mais je ne vous en dit pas plus pour le moment !

Bonne fêtes et le meilleur pour 2020.

PS : j’oubliais une petite ambiance musicale… Corrigeons cela 🙂

Petit billet en vacances…

J’ai finalement pu partir en vacances en famille. Outre le fait que le temps est pourri, ce qui est normal, ce sont les fêtes de fin d’années après tout, que j’ai été attaqué par la ménagerie familiale, à savoir une labrador légèrement enrobée et une yorkshire qui a un léger embonpoint, cf la photo ci dessous, cela ne se passe pas trop mal.

Je profite des vacances pour avancer dans mon roman en cours d’écriture qui est basé sur des contes écrits pour ma nièce et mon neveu de coeur qui sont par la même occasion mes filleuls.

J’ai franchi récemment la barre symbolique des 200 000 signes, ce qui fait en gros 150 pages au format A4.

Continuer la lecture de « Petit billet en vacances… »

Y a pas que le blog ou la dogmatique informatique libre dans la vie

Alors que mon déménagement est à 99% derrière moi – il ne reste plus qu’une seule démarche administrative en cours – j’ai pu reprendre un rythme de vie moins tendu.

En presque 46 ans, je n’ai déménagé que 4 fois dans un délai de 17 années. Il faut dire qu’avoir habité jusqu’en 2002 dans la ville où j’ai été de l’école maternelle au collège, n’allant au lycée qu’à une dizaine de kilomètres, ça vous donne un caractère casanier 🙂

J’ai donc profité d’un calme relatif pour me remettre à travailler sur un long texte dont j’avais déjà parlé en octobre 2019. À l’époque, je n’avais écrit qu’un peu plus de 130 pages, pour un total d’environ 21 h 20 en cumulé.

Depuis, j’ai rajouté une quinzaine de pages, et je suis arrivé à presque 150 pages pour un total d’un peu plus de 25 heures de travail en cumulé. Si on reste dans les statistiques, cela fait trois parties de 14 à 15 chapitres assez courts, avec un épilogue intermédiaire à chaque fois. Un total de 46 sous-parties si on peut le dire ainsi.

Je me demande si une dernière partie ne viendra pas s’ajouter pour arriver à une soixantaine de chapitres au final. En partant d’une trilogie de contes écrits pour mes filleuls qui ne faisait qu’environ 3000 mots… Autant dire que c’est presque de l’hyperinflation en terme de taille 🙂

Continuer la lecture de « Y a pas que le blog ou la dogmatique informatique libre dans la vie »

Que sont devenues les distributions GNU/Linux de 2014 au bout de 5 ans ? Dernier épisode

Voici donc l’ultime épisode de la série de billets consacrés aux distributions dont j’ai parlé en 2014.

Pour le dernier mois de 2014, le bilan n’est pas trop mauvais, avec 5 survivantes sur 7 articles. La nOS qui était une kubuntu revampée est retournée au néant qu’elle n’aurait pas dû quitter, bien qu’il faille rajouter la mort d’Antergos en mai 2019, remplacée par le duo RebornOS / EndeavourOS. Manjaro Linux OpenRC est devenue Artix.

Continuer la lecture de « Que sont devenues les distributions GNU/Linux de 2014 au bout de 5 ans ? Dernier épisode »

Ah, les grandes joies du déménagement ;)

Dans ma vie informatique, j’utilise des distributions GNU/Linux qui bougent, que ce soit Archlinux sur mon ordinateur fixe ou Manjaro Linux basée sur une saveur dont il faut taire le nom dans le monde linuxien francophone sous peine de lancer une énième guerre sainte 🙂

Mais la vraie vie peut être sujette à de tels mouvements, comme ce fut le cas très récemment pour moi. J’ai après plus de 45 ans quitté la région qui m’a vu naître. Je tairai le temps qu’il faudra l’endroit où je viens d’arriver. Il y a une règle de base concernant l’internet : si tu ne veux pas qu’une information soit connue, laisse-la hors ligne !

Tout ce que je peux dire ? Je suis resté en pays civilisé, c’est à dire un endroit où une viennoiserie constituée de pâte feuilletée et de deux barres de chocolat s’appelle chocolatine !

Continuer la lecture de « Ah, les grandes joies du déménagement 😉 »

Ne pas bloguer durant quelques jours, ça fait parfois du bien ;)

Avant toute chose, je tiens à m’excuser pour le silence sur les derniers jours. En effet, pour des raisons d’ordre purement personnelles, je suis en déplacement chez des amis proches.

Outre le fait que j’ai été pas mal occupé, j’en ai profité pour avancer un de mes projets scripturaux auquel je tiens particulièrement :

Je n’en dirai pas plus sur le sujet du texte, mais vous pouvez constater que j’ai pas mal écrit sur les dernières semaines, en espérant que je puisse continuer à écrire aussi facilement dans les quelques temps qui viennent.

Depuis que j’ai laissé tombé tout espoir de voir le bureau libre devenir un tant soit peu conséquent, j’ai gagné en tranquillité d’esprit. J’aide bien quelques projets libres de plus ou moins grandes envergures comme EndeavourOS.

J’ai attaqué la pente descendante de la quarantaine et en février 2020, j’aurai 46 ans. Un âge où l’on est adulte et qu’on laisse tomber les rêves naïfs de domination du logiciel libre sur l’informatique en général.

Continuer la lecture de « Ne pas bloguer durant quelques jours, ça fait parfois du bien 😉 »

Quand TOR est utilisé pour pourrir la vie des blogueurs…

Je fais cet article rapidement pour montrer à quel point le réseau TOR n’est désormais plus qu’une source d’emmerdes et de lâches qui sont dans le pourrissage de vie des blogueurs.

Je vous donne juste deux exemples de commentaires monomaniaques pour une distribution GNU/Linux dont la destinée m’indiffère complètement désormais. Pour la petite information, cela fait au moins un mois que j’ai droit à cette pollution dans les commentaires. Ça finit par lasser.

À chaque fois, les adresses IP utilisées passent par le réseau TOR. On voit les personnes qui ont le courage de leurs opinions !

Le premier, avec l’adresse IP 185.4.132.135 qui est le point de sortie du doux nom de Grexit.

Le deuxième, avec l’adresse IP 109.70.100.18 qui est le point de sortie du doux nom de radieschen.

Le site Exonerator vous permet de savoir si une IP appartient à un point de sortie TOR avec un délai minimal de 48 heures. De plus, étant donné que TOR permet un anonymat total, je ne vois aucun mal à laisser des adresses IP de ce réseau et les courriers électroniques utilisés – qui sont sûrement faux – en accès libre.

Je dois dire que je commence à en avoir ma claque. Bien entendu, l‘équipe de la distribution en question n’est nullement responsable de cette pollution. Mais cela me donne une furieuse envie de fermer pour de bons les commentaires, car on finit par en avoir marre.

Il est dommage que je n’ai pas accès aux serveurs pour que les IP provenant de TOR soient bannies sans autre forme de procès. J’en suis arrivé à ce point d’écoeurement.

Sur ce, je vous laisse.

Et de 14 bougies sur le gâteau… Déjà !

Comme le temps passe vite. Depuis le billet de septembre 2018,outre le fait que j’ai à peine frôlé les 200 billets sur l’année qui vient de s’écouler, cela a été plutôt mouvementé.

Entre le départ de Youtube en novembre 2018, la fin du projet Tux’n’Vape en août 2019 dont j’avais fait un bilan en tant que membre co-fondateur, sans oublier la fin des tutoriels d’installation pour Archlinux en juillet 2019, cette année a été celle des fins. Heureusement qu’elle se termine pour le blog.

Ce fut aussi une année assez peu remplie sur le plan culturel. Je dois dire que je n’ai plus grand chose qui me donne des sensations sur le plan musical. Je suis en train d’écrire cet article en réécoutant un album peu connu d’un groupe encore moins connu, « Who’s Next » des Who 🙂

Continuer la lecture de « Et de 14 bougies sur le gâteau… Déjà ! »

Tout change pour que rien ne change, grand classique à conjuguer au quotidien !

On est vendredi après-midi, il fait encore une chaleur digne des derniers jours d’été par chez moi. L’automne commence dans quelques heures.

Je n’ai pas cédé à la tentation de faire un article sur la démission de Richard Matthew Stallman, le sexagénaire et son folklorique déguisement de Saint iGNUcius, à savoir la toge et le plateau de disque dur sur la tête. Folklorique, sûrement. Marrant, tout autant. Mais pour la crédibilité du logiciel libre au niveau du grand public, ça n’est pas la joie.

Le Monde a fait un excellent article sur ce sujet auquel je vous renvoie par ailleurs.

Ma réaction a été de faire une vidéo où je me moque gentiment de la Free Software Foundation et de ses nombreuses réussites en plus de 35 ans d’existence pour libérer l’utilisateur des griffes du diabolique logiciel non-libre.

Je ne suis pas le seul à critiquer le côté caricatural de la politique de la Free Software Foundation. J’ai trouvé ce long article en anglais qui clâme tout son amour pour le librisme à la Stallman.

Continuer la lecture de « Tout change pour que rien ne change, grand classique à conjuguer au quotidien ! »

Bilan estival de l’année 2019.

Attention, billet long : on est dans les 700 mots !

Oui, je sais, l’été ne se termine normalement dans l’hémisphère nord qu’aux alentours du 21 septembre. Mais on peut dire qu’au 1er septembre, il est déjà moribond.

Mon blog attaque le mois de son 14e anniversaire, déjà. Je dois dire qu’en ce moment, outre le fait que le mois d’août est celui durant lequel je suis comme un ours dans sa caverne en train d’hiberner, l’envie de proposer des billets sur mon blog se fait moins poussée.

Comme l’avait si bien dit Denis Szalkowski dans un billet, la blogosphère est entrée dans un état gazeux. J’ai particulièrement apprécié la conclusion que je recopie ici verbatim :

Je finirais par une note plus personnelle. Ce qui peut conduire, comme Fred et quelques autres, à lever le pied, c’est l’agressivité des commentaires – surtout dans les réseaux sociaux – dont nous faisons l’objet systématiquement à chaque fois que nous exprimons un point de vue personnel qui s’oppose à la beaufitude ambiante la pensée dominante véhiculée dans les réseaux sociaux par tout un essaim de baltringues.

Je ne compte plus le nombre de commentaires aussi doux que du miel que je reçois en provenance du réseau anonymisant TOR, par exemple :

Oui, je n’ai pas anonymisé l’IP, mais étant donné que c’est un point de sortie de TOR, quel intérêt de la masquer, étant donné qu’on ne peut pas remonter jusqu’à la source du message ? Et peut-on accorder au final une quelconque valeur au message ? Sans preuve, je peux affirmer que je suis le neveu du pape François, non ? 🙂

J’ai eu l’occasion durant le mois d’août de partir durant deux semaines chez Baba Orhum que je connais depuis quelques années. J’ai même participé à quelques-unes des vidéos de sa chaine « Drone In Lot ».

Entre autres, celle sur le gouffre de Saint Sauveur :

La deuxième partie :

Continuer la lecture de « Bilan estival de l’année 2019. »

Réouverture du blog, les nouvelles règles et un bilan en général.

Cela fait une huitaine de jours que j’ai clos le blog. Cette grosse semaine m’aura permis de réfléchir à pas mal de choses et surtout de vivre en dehors du monde libre et apprécier le monde réel 🙂

En ce qui concerne le blog lui même : sauf contre-indication, il n’y aura plus aucun article technique purement lié à Linux.

Les mises à jour de mon guide d’installation qui synthétise le wiki d’Archlinux s’arrêtera au 15 août 2019. Je mettrai alors mon dépot github en mode archive.

Les seuls articles liés à l’informatique linuxienne que je posterai seront soit des articles « vieux geeks » soit des articles « projets fous du logiciel libre ».

Dans les billet en vrac’, je parlerai des distributions selon ce que j’en pense, qu’elle soit techniquement dépassée par rapport à l’année en cours ou pas.

Je compte me recentrer sur les articles culturels, bref du contenu à l’intérêt plus que limité pour une grande partie des personnes qui visitent mon blog. Je n’ai plus envie de nourrir des personnes qui attendent qu’une solution prête à l’emploi leur tombe dans le bec sans oser chercher cinq minutes sur un moteur de recherche quelconque.

Venons-en maintenant au bilan.

Continuer la lecture de « Réouverture du blog, les nouvelles règles et un bilan en général. »

Fermeture du blog jusqu’au 30 juin.

Un petit billet pour vous annoncer la fermeture du blog jusqu’à la fin du mois. La cause ? Les trolls qu’on me demande d’ignorer et qui s’en donnent à coeur joie, car ce ne sont pas des méchantes personnes, c’est bien connu !

La preuve en image.

Tous les articles ont les commentaires clos. Désolé pour l’inconvénient, mais je n’ai pas le choix si je ne veux pas me mettre la rate au court-bouillon sous peine d’exploser.

Quant aux personnes qui vous disent d’ignorer les trolls, vous comprenez à quel point elles se trompent désormais ?

Rendez-vous début juillet et remerciez donc qui de droit pour la fermeture durant trois semaines du blog.

PS : vous pourrez toujours me suivre sur mastodon, diaspora* et twitter.