Vieux Geek, épisode 29 : MS-Windows 2000, une des meilleures versions de l’OS de Microsoft ?

Nouvel épisode « Vieux Geek » en l’espace de deux jours. Oui, c’est suffisamment rare et c’est pour me faire pardonner par avance pour les périodes sans articles dans cette série. Je dois dire qu’avoir parler hier de Netscape 1.0 m’a fait me souvenir d’une période informatique « dorée », celle où j’ai été utilisateur de MS-Windows 2000.

Sorti le 17 février 2000, MS-Windows 2000 (alias NT 5.0) prend la succession de NT 4.0. Utilisant le thème graphique et sonore de Windows Millenium (sorti en septembre 2000), il propose une version de MS-Windows NT presque utilisable par le grand public.

Complètement 32 bits, contrairement à la branche 9x de MS-Windows, il est stable, et surtout pas si gourmand que cela. Je me souviens d’avoir utilisé MS-Windows 2000 avec un Pentium 200MMX, 64 Mo de mémoire et un disque qui devait faire dans les 8 à 10 Go.

Côté logiciels, on avait droit à Internet Explorer 5.0, puis 5.5 (à la sortie de MS-Windows Millenium), et enfin 6.0. C’était presque du haut de gamme, surtout que la première guerre des navigateurs battait son plein.

Continuer la lecture de Vieux Geek, épisode 29 : MS-Windows 2000, une des meilleures versions de l’OS de Microsoft ?

AntiX 14.3 : de la distribution légère pour utilisateurs avancés d’ordinosaures ?

Dans le domaine des distributions GNU/Linux légères, il y a pas mal de concurrence. Outre l’excellente Handy Linux (plus orientée grands débutants), on trouve la série des Puppy Linux ou autre Slitaz. Cependant, il serait dommage d’oublier celle qui a pris la succession – pour le moment ? – de la Mepis Linux, j’ai nommé l’AntiX. J’avais déjà parlé de cette distribution en août 2012. Près de 18 mois plus tard, comment a-t-elle évoluer ?

Comme la Handy Linux, cette distribution est basée sur la Debian GNU/Linux stable, Wheezy au moment où je rédige cet article. Sa dernière version stable, la 14.3 est sortie le 4 décembre dernier. Disponible uniquement en 32 bits (pour le moment), elle est proposée en deux saveurs : une avec le PAE (ordinateurs « récents » à partir de 2005) et une sans le PAE (pour les ordinateurs « anciens » avant 2005).

Cependant, l’ensemble est assez gourmand, et en dessous de 256 Mo de mémoire vive, la distribution sera un peu génée aux entournures.

Sur le plan purement pratique, nous avons donc une Debian GNU/Linux Wheezy, avec des versions assez récentes de LibreOffice et d’IceWeasel, un noyau linux 3.14 LTS et une tripotée d’outils dit « Mx » pour simplifier la vie de l’utilisateur.

J’ai donc récupéré l’ISO de la AntiX 14.3 via bittorrent, et j’ai créé une machine virtuelle Qemu cette fois ci en 32 bits.

Voici donc les lignes de commandes utilisées, kvm32 étant un raccourci pour : qemu-system-i386 -k fr -m 2048 -sdl -soundhw hda,ac97 -no-frame -vga std --enable-kvm

[fred@fredo-arch ISO à tester]$ qemu-img create -f qed disk.img 128G
Formatting ‘disk.img’, fmt=qed size=137438953472 cluster_size=65536
[fred@fredo-arch ISO à tester]$ kvm32 -hda disk.img -cdrom MX-14.3-pae.iso -boot order=cd &

Continuer la lecture de AntiX 14.3 : de la distribution légère pour utilisateurs avancés d’ordinosaures ?

Vieux Geek, épisode 28 : Netscape Navigator, le vénérable ancêtre !

En ce mois de décembre 2014, Netscape Navigator 1.0, l’honorable ancêtre des navigateurs internet fête ses 20 ans. Sorti sous Microsoft Windows 3.1x et MacOS de l’époque, il faudra attendre une version 1.11 pour que les distributions GNU/Linux aient une version dédiée.

Je n’ai pas connu cette version, mais le premier Navigator que j’ai utilisé, c’était la version 3.0. Sorti en 1996, elle est la dernière version en « solo » du navigateur. La version 4, alias Communicator a été une trousse comprenant le navigateur, le client courrier, un éditeur de pages HTML et un client IRC.

Continuer la lecture de Vieux Geek, épisode 28 : Netscape Navigator, le vénérable ancêtre !

Une opération culturelle vraiment intéressante – le retour.

Il y a un an, Agnès de Destination Passions avait mis en route une petite opération pour permettre à des personnes de s’offrir un petit cadeau culturel pour Noël.

Cette année, Agnès a remis le couvert et elle a lancé la deuxième édition de cette opération culturellement caritative.

Vous trouverez des participations de Christelle Morizet, Jérôme Dumont, Wendall Utroi, Cara Vitto (je me suis régalé avec le « Sorcier Blanc »), Isabelle Rozenn-Mari, et votre serviteur. Car contrairement à l’année dernière, j’avais de quoi faire une offre.

Tous les détails de participation sont détaillés dans l’article. Et non, il n’y a pas à signer de son sang pour tenter sa chance.

Voila, maintenant à vous de voir. La culture n’est pas limité aux rayonnages des Fnac, Cultura ou autre librairie comme Mollat (une référénce en Aquitaine).

Bonne découverte.

nOS : un nonosse à ronger pour les débutants sous Linux ?

Derrière l’image canine et le jeu de mots capillotracté, il se cache une distribution néo-zélandaise du nom de nOS. Elle se base sur la Kubuntu 14.04 LTS. S’y rajoute Mozilla Firefox, et quelques outils complémentaires.

J’ai eu envie de vous présenter cette distribution qui attend son indexation sur distrowatch depuis le 31/08/2013 : « nOS (submitted on 2013-08-31) »

J’ai récupéré la version 64 bits datée du mois de décembre 2014. Il faut savoir qu’il existe aussi des versions en 32 bits (avec ou sans support du PAE) et même pour la Raspberry Pi !

Après avoir récupéré l’ISO qui pèse un peu plus d’un Go, avec une lenteur rarement connue sur sourceforge (plus d’une heure pour récupérer 1,2 Go !), j’ai créé une machine virtuelle dans VirtualBox pour voir ce que proposait de particulier cette distribution.

[fred@fredo-arch ISO à tester]$ wget -c http://heanet.dl.sourceforge.net/project/nos/December%202014/nos-infinity-1214-amd64.iso
–2014-12-16 19:01:16– http://heanet.dl.sourceforge.net/project/nos/December%202014/nos-infinity-1214-amd64.iso
Résolution de heanet.dl.sourceforge.net (heanet.dl.sourceforge.net)… 2001:770:18:aa40::c101:c142, 193.1.193.66
Connexion à heanet.dl.sourceforge.net (heanet.dl.sourceforge.net)|2001:770:18:aa40::c101:c142|:80… connecté.
requête HTTP transmise, en attente de la réponse… 200 OK
Taille : 1297088512 (1,2G) [application/octet-stream]
Sauvegarde en : « nos-infinity-1214-amd64.iso »

nos-infinity-1214-a 100%[=====================>] 1,21G 219KB/s ds 70m 46ss

2014-12-16 20:12:02 (298 KB/s) — « nos-infinity-1214-amd64.iso » sauvegardé [1297088512/1297088512]

Au premier démarrage, je ne dirais qu’une chose : préparez les produits contre la conjonctivite. Les icones sont énormes, inspirées de Numix. L’icone d’installation trahie l’origine : Une Kubuntu revampée.

Continuer la lecture de nOS : un nonosse à ronger pour les débutants sous Linux ?

Deux mois sur la Framasphere* : quel bilan en tirer ?

Le 5 octobre 2014, il y a un peu plus de deux mois (du moins au moment où je rédige cet article), je me suis inscrit sur le pod diaspora* de Framasoft.

Au bout de 15 jours, je faisais déjà un premier bilan. 6 semaines plus tard, un nouveau bilan m’est apparu comme nécessaire, en me basant sur les données de mon profil.

Côté nombre de contacts, je suis passé à un peu plus de 260 contacts. Même s’il y a toujours une bonne proportion de libriste (tout dépendant des #étiquettes que l’on suit), l’ensemble se diversifie vraiment. Évidemment, je suis loin de mon compte google plus niveau contacts.

Continuer la lecture de Deux mois sur la Framasphere* : quel bilan en tirer ?

Funtoo Linux avec Gnome : incroyable, un Gnome fonctionnant sans systemd ! :)

Suite aux diverses dérives liées au débat de la guerre des systèmes d’initialisation pour les distributions GNU/linux, j’ai voulu vérifier un message de Daniel Robbins père de la Gentoo Linux, puis de la Funtoo Linux : celui qui promet d’avoir Gnome 3.14.x sans utiliser le moindre composant de systemd.

En effet, sur le forum de la Funtoo Linux, depuis Gnome 3.12, on peut avoir un Gnome sans la couche systemd. Par curiosité, j’ai voulu vérifier cette information. La compilation de l’ensemble a pris plusieurs jours, car je n’ai pas de machine à consacrer pour une installation en 24/7. Et puis, c’est très formateur :)

De plus, les longues périodes de compilations m’ont permis de vivre ma vie, car on est loin de 25 à 30 minutes d’installation d’une distribution GNU/Linux avec des paquets prêts à l’emploi. Cela m’a permis de travailler sur la relecture de mon troisième roman… Les deux premiers sont toujours disponible sur mon espace Atramenta. Mais trève de bavardages, revenons à la distribution dont le leitmotiv est « Use the source, Luke ! » :)

Voici donc la chronologie, qui s’étale sur plusieurs jours, car certains logiciels, comme Webkit-gtk demande 6 bonnes heures de compilation en croisant les doigts :)

Lundi 8 décembre 2014 :

En utilisant le guide d’installation de la Funtoo Linux, j’ai mis en place la base, avec quelques modifications :

  • Une partition de swap de 4 Go, car les 2 Go recommandés sont souvent limite, surtout avec des logiciels très longs et lourds à recompiler.
  • J’ai utilisé le noyau vanilla-sources, histoire de pouvoir compiler rapidement le noyau et avoir une version plus récente et plus légère que le debian-sources conseillé.

Continuer la lecture de Funtoo Linux avec Gnome : incroyable, un Gnome fonctionnant sans systemd ! :)

Mémoires télévisuelles d’un enfant des années 1970, épisode 11 : L’aventure des plantes.

Presque 9 mois après le dernier épisode de cette série de billets sur mes mémoires télévisuelles, voici dont un nouvel article.

Dans cet épisode, j’ai eu envie de me replonger à une époque lointaine, quand TF1 proposait des émissions culturelles. Ne riez pas, cela a existé. Une émission qui connut « deux saisons », l’une en 1982 (dont je n’ai presque aucun souvenir) et la deuxième en 1986 (qui est resté ancré dans ma mémoire pour son générique en dessin animé), c’était « L’aventure des plantes ».

Une émission de 26 minutes, par série de 13 épisodes qui racontait la vie des plantes et des insectes, que ce soit les plantes vivants les milieux les plus hostiles (par le froid, la chaleur, les conditions d’humidité), les symbioses entre animaux et plantes, les diverses méthodes inventées pour aider à la reproduction des plantes, et bien d’autres choses.

Je dois dire que l’épisode sur les plantes carnivores m’avait fait faire quelques cauchemars…

Continuer la lecture de Mémoires télévisuelles d’un enfant des années 1970, épisode 11 : L’aventure des plantes.

En vrac’ rapide et culturel.

Un petit en vrac’ rapide et culturel, pour commencer cette semaine du mois de décembre 2014.

Voila, c’est tout. Pas grand chose, mais c’est quand même suffisamment costaud, non ?

Manjaro Linux 0.8.11 OpenRC : une idée généreuse massacrée dans sa réalisation ?

La Manjaro Linux 0.8.11 est sortie début décembre 2014. Dans les notes de publications du site officiel (reprises par le blog francophone dans une version raccourcie), on peut lire ceci :

Although the main installation medias continue to utilise systemd, Manjaro now optionally offers extensive support for the OpenRC init system, giving you the power of choice for your init system, something rarely readily offered in Linux distributions nowadays.

Ce qu’on peut traduire par :

Bien que les médias d’installations principaux continuent d’utiliser systemd, Manjaro offre en option le support étendu pour le système d’init OpenRC, vous offrant la possibilité de choisir votre système d’init, quelque chose d’assez rarement offert dans les distributions de nos jours.

Le problème est qu’il faut vraiment fouiller pour trouver un lien pour télécharger lesdites ISOs. Comme si on les cachait, en ayant presque honte… Enfin, c’est l’impression que cela donne. Après quelques recherches, on finit par tomber par ce lien du forum du site officiel, qui donne accès aux ISOs en 32 et 64 bits, du moins, j’espère. Il semble y avoir une série d’ISO plus ou moins mélangée qui rend l’ensemble un brin laxatif à déchiffrer.

Après avoir récupéré les deux ISOs, la version officielle et celle avec OpenRC, on s’aperçoit déjà d’une différence de… taille. En effet, l’ISO avec OpenRC est plus petite d’environ… 58% !


[fred@fredo-arch ISO à tester]$ ls -lh manjaro*.iso
-rw-r--r-- 1 fred wheel 599M 6 déc. 18:18 manjaro-xfce-0.8.11-openrc-x86_64.iso
-rw-r--r-- 1 fred wheel 1,4G 6 déc. 18:34 manjaro-xfce-0.8.11-x86_64.iso

Oui, donc on peut se dire que l’équipement logiciel de la version OpenRC a dû être amaigri à grand coup de hachoirs. Mais le mieux est de voir les différences avec la version officielle. J’ai donc créé la machine virtuelle Qemu habituelle et j’ai lancé l’ISO de la version OpenRC dedans.

[fred@fredo-arch ISO à tester]$ qemu-img create -f qed disk.img 128G
Formatting 'disk.img', fmt=qed size=137438953472 cluster_size=65536
[fred@fredo-arch ISO à tester]$ kvm64 -hda disk.img -cdrom manjaro-xfce-0.8.11-openrc-x86_64.iso -boot order=cd &

Continuer la lecture de Manjaro Linux 0.8.11 OpenRC : une idée généreuse massacrée dans sa réalisation ?

Bilan musical 2014 : où comment je me suis cultivé légalement sans verser le moindre centime aux requins de l’industrie de l'(in)culture musicale.

L’année 2014 prend fin avec la SCPP qui retient difficilement une jouissance presque physique quand elle annonce qu’elle obtient le blocage du site ThePirateBay en France. Non seulement le blocage sera contre-productif et facile à contourner, mais cela reculera encore un peu l’arrivée en France d’une offre légale potable, et continuera la fin de la production d’artistes aussi jetables que des mouchoirs en papiers usagé.

Bref, en dehors de cette péripétie judiciaire qui sera un fiasco de plus à rajouter au long passif des sociétés voulant protéger les rentes des « ayants-tous-les-droits », je vous propose le bilan d’un passionné de musique qui a réussi à se cultiver pour pas trop cher et sourtout sans verser le moindre centime aux majors tout en restant dans la légalité la plus complète.

Si, c’est possible. Je remercie au passage Bandcamp (en gros 90% de la liste qui suit), Price Minister et les artistes ou groupe qui vendent directement leurs albums aux auditeurs sans passer par le circuit classique.

Mais avant toute chose, la photo des 32 albums que j’ai pu avoir cette année, sans passer par la case majors. J’espère n’en avoir oublié aucun. Pour l’album des « Have The Moskovik » (avant dernière ligne à droite, je me suis trompé, juste après le « Dear Pariah »). Oups :(

Continuer la lecture de Bilan musical 2014 : où comment je me suis cultivé légalement sans verser le moindre centime aux requins de l’industrie de l'(in)culture musicale.

Ah, la Fedora Linux 21 :)

J’avais prévu à l’origine de faire un article classique sur la Fedora Linux 21, étant donné qu’elle sort (ou sera sorti) le 9 décembre 2014.

Ayant pu accéder à l’ultime (?) version release candidate, j’ai décidé de faire une vidéo en lieu et place de l’article classique avec les captures d’écran et le discours habituel.

Pourquoi ? Pour plusieurs raisons :

  1. J’ai un gros projet en cours de relecture, et j’ai pris du retard :(
  2. J’avais envie de montrer l’installation de la distribution en vidéo.
  3. C’était plus rapide à mettre en ligne que le classique article avec sa dizaine de captures d’écran.
  4. Parce que je fais ce que je veux, c’est mon blog, après tout…
  5. C’est le week-end ! :)

Continuer la lecture de Ah, la Fedora Linux 21 :)

Cyrille Borne est de retour ! Alleluia :)

Et il est plus fort que jamais. Dans un billet daté du 5 décembre 2014, Cyrille nous parle des conséquences de son coup de sang liée à la fermeture du blog-libre.

Il ne peut s’empêcher de citer un article que j’avais écris un peu sur le vif, surtout quand je parle d’Highlander, pour penser à la solitude que finissent par éprouver les vieux blogueurs quand il voit un des leurs claquer la porte dans un coup de sang.

Dans son langage fleurie qui n’appartient qu’aux sadiques profs de maths, il interprète mal mes propos, je le cite :

Les opportunistes qui ne ratent jamais l’occasion d’écrire un billet de blog. Je relisais le billet de Frédéric, et je suis quand même dérangé par ce genre de choses : J’avoue que je me sens tel un Duncan MacLeod dans Highlander, épée en main en face d’un immortel que je viens de tuer. Dans Highlander, c’est une histoire d’immortels, et l’idée c’est de dire qu’il ne peut en rester qu’un, donc ils s’entretuent. A chaque fois qu’ils coupent la tête d’un adversaire, il y a des éclairs partout, ils récupèrent la force de l’ennemi dans une espèce d’orgasme. Comprenez que Frédéric vient de me couper la tête et qu’il a mouillé son pantalon de bonheur, c’est un peu trop gore pour moi.[…]

Voila comment tailler une croupière en l’espace de 3 minutes. Je n’ai jamais prétendu que j’appréciais ce genre de final, mais j’avais l’impression, lors du coup de sang de Cyrille d’être un survivant. Tel un immortel qui sauve sa tête dans un combat sans pitié.

Manque de chance, Cyrille a décidé – et j’avoue que je le comprends en partie – de fermer les commentaires sur les billets. J’ai personnellement fait le choix inverse. Oui, c’est mon côté : « Venez m’en foutre plein la… », mais cela permet de crever l’abcès.

Continuer la lecture de Cyrille Borne est de retour ! Alleluia :)

Prédictions 2014, le bilan final ;)

Le lendemain de noël 2013, je faisais un billet pour esquisser mes prédictions pour l’année qui vient de s’écouler. Après un premier bilan fin mai 2014, voici donc le bilan qu’on peut esquisser en ce dernier mois de l’année 2014.

Voyons à quel point j’ai pu ou pas me planter. Ce ne pourras être pire que les prédictions économiques :)

La bulle 2.0 ? Cette sale bête ne s’est pas encore décidé à éclater. Diaspora* a repris un peu de forces, surtout avec le projet framasphere* qui n’est pas si mal que cela. On est un peu moins dans le réseau de barbus pour barbus.

Côté réseau sociaux pour professionnels, j’ai viré mon compte sur Viadeo. Quant à mon compte sur linkedin, je ne pense pas qu’il verra Noël 2015. Pour le moment, je le conserve ouvert, mais un réseau social où il faut faire chauffer la carte bleue pour avoir la moindre option un peu intéressante, bof :(

Pour le panier de crabe libre, euh, les distributions GNU/Linux, je disais :

Sur les distributions qui auront du mal à voir vivante la fin de l’année 2014, je pense qu’OpenMandriva fera partie du lot. La sortie aux forceps de sa version 2013.0 n’est pas un très bon signe.

Bon, je me suis planté. La OpenMandriva est encore vivante, même si son actualité n’est pas des plus vivantes. La 2014.1 est sortie en septembre 2014, et depuis rien de bien palpitant sur le blog officiel de la distribution?

Continuer la lecture de Prédictions 2014, le bilan final ;)

Vieux Geek, épisode 27 : les cauchemariciels…

Quand on a connu l’époque glorieuse des PCs équipés de microprocesseurs i486 et compatibles, on a eu droit à de nombreux logiciels qui étaient des cauchemars à gérer. Par exemple le célébrissime MS-Windows 4.90.3000 plus connu sous le nom de MS-Windows Millenium qui ferait passer ses successeurs commerciaux MS-Windows Vista et 8.0 pour des OS utilisables.

Non, ce serait trop facile de parler de ce bon vieux (hum !) MS-Windows Millenium dans ce billet. Non, il y a deux logiciels cauchemardesques dont j’ai envie de vous parler ici. Un concerne Microsoft Windows, l’autre les distributions GNU/Linux. Mais non, bande d’extrémiste, je ne vais pas parler de systemd ! Allez à la niche, sales bêtes ! :)

Non, je veux vous parler des pilotes VIA 4in1 et de Nspluginwrapper. Commençons donc par une série de pilotes restés dans les mémoires comme plantogène au possible.

Les pilotes VIA 4in1, c’est en gros des pilotes qui ont pourris la vie des utilisateurs entre 1998 et 2002. Je n’ai plus la fourchette temporelle exacte en tête, mais ce doit être à une année près la période correspondante. Pilotes qui ont du provoquer pas mal de calvitie précoces.

Continuer la lecture de Vieux Geek, épisode 27 : les cauchemariciels…