Mate Desktop : une semaine et puis s’en va.

J’avais écrit un billet il y a une grosse semaine sur un test concernant Mate Desktop sur mon ordinateur fixe. Mais il n’a pas été concluant. Au bout d’une semaine, j’ai décidé de faire le chemin de retour vers Gnome 3.12.2.

Pour quelles raisons ?

  1. La présence des deux barres horizontales qui mangent trop d’espace à l’écran à mon goût.
  2. Les menus déroulants sont fouillis quand est habitué à avoir simplement un lanceur qui se rétracte automatiquement quand on en a pas besoin.
  3. L’absence d’affichage d’un agenda à volonté. J’apprécie en effet de pouvoir avoir, à volonté, via un clic de souris l’agenda prévisionnel du mois à venir.
  4. L’absence d’un mode de présentation comme celui des activités de Gnome Shell pour jongler rapidement entre les applications.
  5. Pas de module de recherche intelligent (ou ai-je mal cherché ?)
  6. L’obligation de compiler Mate Mplayer, Gnome Mplayer ne fonctionnant pas sous Mate Desktop
  7. L’impression de me retrouver plusieurs années en arrière. Je ne suis pas nostalgique à ce point :)

Lire la suite

Repose en paix, Bodhi Linux… Quelle sera la prochaine à mettre la clé sous la porte ?

La nouvelle est tombée il y a quelques jours. La Bodhi Linux, pour schématiser une Ubuntu LTS avec l’environnement Enlightenment, vient de voir son mainteneur mettre un terme à son projet.

Pour citer les propos du créateur de la distribution, il met le projet de côté pour diverses raisons :

I am sure anyone who has been following the Bodhi project has taken note that the 3.0.0 release timeline has not happened as expected. Due to a variety of reasons I would like to announce today that I will no longer be actively developing Bodhi Linux.

Ce qu’on peut traduire par :

Je suis sûr que tous ceux qui ont suivi le projet Bodhi ont pris note que la feuille de route de la version 3.0.0 n’a pas eu lieu comme prévu. À cause de plusieurs raisons, je voudrais annoncer aujourd’hui que je developperais plus activement Bodhi Linux.

Cependant, ce n’est pas un arrêt sec, et le mainteneur laisse le code disponible pour les personnes désirant reprendre le projet, pour reprendre les termes du créateur :

So if you are reading this and have an interest in picking up where I am leaving off, please contact me. All Bodhi related code can be found on my GitHub page and I am more than happy to help guide you in the right direction with how things work as you are getting started.

Ce qu’on peut traduire par :

Donc, si vous lisez ceci et que vous désirez reprendre là où je me suis arrêté, s’il vous plaît contactez-moi. La totalité du code de la Bodhi peut être trouvé sur ma page GitHub et je suis plus qu’heureux de vous guider dans la bonne direction sur comment l’ensemble fonctionne si vous êtes sur le point de démarrer.

Lire la suite

Vieux Geek, épisode 23 : la grande époque des overdrives.

Alors que le révolutionnaire MS-Windows 95 approche rapidement de son vingtième anniversaire (cf cet épisode de la série « Vieux Geek » vieux de deux ans) je me suis souvenu d’une technologie de l’époque qui permettait de rallonger la durée de vie des ordinateurs de l’époque qui étaient équipés de microprocesseurs monstrueux qui annonçaient des fréquences de 33 à 100 Mhz (pour les plus puissants).

En 1995, j’ai eu mon premier PC, un gros boitier grisâtre, royalement équipé : Cyrix 486DX2 à 66 Mhz, 4 Mo de mémoire vive, disque dur de 400 Mo, avec un lecteur de disquette 3,5 pouces et un fringant MS-Windows 3.1. Le tout pour environ 4000 francs à l’époque, soit environ 705 € en comptant l’inflation intervenu entre temps.

Autant dire largement moins puissant que mon smartphone Wiko acheté en 2013, payé 120 €. En 1995, il fallait compter 10 à 12000 francs, soit entre 2015 et 2418 €, pour un PC suffisamment bien équipé pour faire fonctionner MS-Windows 95, du genre Pentium 100 Mhz, 4 Go de disque dur et 16 Mo de mémoire vive.

Je remercie au passage l’INSEE pour son outil bien pratique de calcul de conversion de prix.

Cependant, pour aider à maintenir en vie les ordinateurs de l’époque (que l’on pouvait garder parfois jusqu’à 5 ou 6 ans), Intel (et les autres fondeurs de l’époque) proposèrent des kits pour donner un coup de fouet aux ordinateurs, les overdrives.

Lire la suite

VintOS : le syndrôme « 15MTD » touche la Manjaro Linux à son tour ?

Par 15MTD, je veux dire : « 15 Minutes Tweaking Distro », en gros, une distribution GNU/Linux basée sur une plus célèbre que l’on peut reproduire en 15 minutes, montre en main.

VintOS est le dernier exemple sur lequel je suis tombé dessus, par le plus mauvais des hasards.

Pour simplifier ? Prenez une Manjaro Linux 0.8.10 Xfce, maintenez-la à jour, rajoutez le thème « Numix » d’Antergos, le noyau linux 3.14 LTS, et pour finir déplacer la barre des taches du bas vers le haut. Sans oublier une icone spécifique pour le menu de démarrage et un fond d’écran spécifique. En rajoutant quelques logiciels comme Gedit, Chromium, Mozilla Thunderbird et KDEnlive.

Tout ce qui pourrait prendre 15 minutes avec un tutoriel en une demi-douzaine d’étapes vous est facturé sous la forme d’une ISO de 1,8 Go…

[fred@fredo-arch ISO à tester]$ ls -alh VintOS-v1-x86_64.iso
-rw-r--r-- 1 fred wheel 1,8G 13 sept. 09:07 VintOS-v1-x86_64.iso

Pour vous montrer comment reproduire la VintOS en partant d’une Manjaro Linux 0.8.10 à jour, on arrive à la VintOS, modulo le fond d’écran et l’icone du menu Whisker… Pour mémoire, l’ISO officielle de la Manjaro Linux 0.8.10 ne pèse que 1,2 Go.

[fred@fredo-arch ISO à tester]$ ls -alh manjaro-xfce-0.8.10-x86_64.iso
-rw-r--r-- 1 fred wheel 1,2G 13 sept. 11:48 manjaro-xfce-0.8.10-x86_64.iso

Je vais donc vous montrer en vidéo comment « VintOS-iser » une Manjaro Linux à jour.

Lire la suite

Micro-R OS : encore une distribution GNU/Linux qui sera morte d’ici la fin de l’année 2014.

Dans le monde des distributions inutiles, je pense qu’en fouillant la liste d’attente de Distrowatch, on peut trouver des pépites. Micro-R OS en est l’exemple parfait, car elle accumule les erreurs dès sa page d’accueil qui est un résumé de faute d’orthographe et de grammaire. Ce qui n’est que la partie visible de l’iceberg.

Il y a tellement de fautes d’orthographe et de grammaire qu’il y a de quoi remplir quelques bottins ! Juste une bonne vingtaine (pour ne pas dire le double) sur la page d’accueil. Vous voulez vous vider un chargeur de AK-47 dans le pied ? C’est moins douleureux au final pour la crédibilité de votre travail.

Mais s’il n’y avait que cela… Les liens de téléchargements se font via… Mega ! Trop compliqué de passer par Sourceforge ? :)

Lire la suite

Vendredi culturel, deuxième partie : « The New Earth » d’Aythis.

Aythis, c’est le nom du projet solo de la chanteuse du groupe Lethian Dreams dont j’avais déjà parlé à deux occasions, en mai 2014 puis en août 2014.

Carline Van Roos, en parallèle de sa participation au groupe de metal atmosphérique Lethian Dreams a une carrière solo. Elle a produit trois albums entre 2007 et 2001, dont seul le dernier est disponible sur le site officiel d’Aythis, à savoir « The New Earth ».

Lire la suite

Vendredi culturel, première partie. « Rossetti et MacLane » : une excellente série policière qu’on la lise dans l’ordre ou pas.

Jérome Dumont nous propose avec Rossetti et MacLane une série policière vraiment truculente. Même si je n’ai pas lu les 5 premiers tomes (le sixième sortant à l’automne 2014) de la saga dans l’ordre d’écriture… :(

J’ai lu les tomes dans cet ordre : 4, 2, 1, 3 et 5. J’avais parlé de l’excellent « Trois balles dans le buffet » en avril 2014.

Pour vous résumer rapidement la série des livres, voici la présentation rapide et sans révélations excessive que je peux faire de la série.

Le premier tome, « Jeux Dangereux » nous fait rencontrer deux personnes qui ne sont pas fait pour se rencontrer. Gabriel Rossetti, avocat niçois, et Amandine MacLane, épouse Deschamps, directrice de Stuff4Fun, une entreprise québécoise spécialisée dans le jeu vidéo qui soupçonne son mari d’être infidèle.

Entre Nice et Montréal, on va de rebondissements en rebondissements… Mais chut :)

Lire la suite

Environnement de bureau « vintage et rétro » : victoire par KO technique de Mate Desktop ?

Il y a toujours des personnes aimant et vénérant le « vintage et le rétro ». Dans le petit monde des environnement de bureaux, cette définition pourrait être formulée ainsi : des environnements d’une ancienne génération, abandonnés par les développeurs d’origine et maintenus en vie par des passionnés.

Il y en a deux qui collent à cette définition : Mate Desktop, jadis lancé par Perberos pour faire survivre Gnome 2 à l’arrivée de Gnome 3, et un moins connu, Trinity Desktop Environment pour continuer sur la lancée de KDE 3.5.10, à l’arrivée de KDE 4.x devenu entre temps KDE SC.

Il faut dire que Gnome 3.0 et KDE 4.x jusqu’à sa version 4.3 n’étaient pas franchement des plus utilisables. Même si j’ai été durant une période utilisateur de KDE 4.3, entre août 2009 et octobre 2009, je n’ai jamais regretté KDE 3.5.x, n’ayant jamais accroché au dit environnement.

C’est tout le contraire pour Mate-Desktop qui – au moment où j’écris ce billet, le 11 septembre 2014 – est l’environnement que j’utilise à la fois sur mon ordinateur fixe et mon portable. Ses débuts il y a environ 3 ans ne laissait présager rien de bon, mais le code a vraiment été nettoyé et a évolué.

Lire la suite

0Linux Theta, le retour d’une distribution GNU/Linux alternative vraiment intéressante, bien qu’encore un peu jeune

Dans le domaine des distributions GNU/Linux, les distributions alternatives aux grandes pointures sont souvent des excréments de chiens en voie de décomposition avancée, sur divers plans, comme l’installation ou encore la logithèque disponible minuscule.

Cependant, il existe quelques exceptions, comme la Paldo GNU/Linux ou encore la 0linux.

Ah, la 0Linux… J’en ai parlé de nombreuses fois, et j’avoue que cette distribution à destination en priorité des francophones m’a toujours intérpellé. La dernière fois que j’ai rédigé un billet dessus, c’était en avril 2014.

Son créateur a annoncé récemment la sortie d’une nouvelle version, la Theta. Suivant les lettres de l’alphabet grec, la Theta est donc celle qui succède à Eta.

Dans l’annonce de publication, on apprend que la distribution est désormais compatible avec les disques au format MBR et GPT, même si l’UEFI n’est pas encore testé

Et avant tout l’arrivée de Mate Desktop, devenu un classique des environnements de bureaux apparemment :)

J’ai donc récupéré la dernière ISO disponible en 64 bits, celle du 9 septembre 2014 via le dépot sur le site du CNRS, largement plus rapide que celui de TuxFamily.

Coté installateur, c’est strictement le même que celui des versions précédentes dans les grandes lignes.

Lire la suite

Petite expérience Maté-ienne… qui durera ce qu’elle durera :)

Je suis un utilisateur ancien de Gnome 3 et de son shell. En gros, depuis la version release candidate de Gnome 3.0. Ce qui remonte quand même à… début avril 2011 !

J’ai déjà parlé dans un billet vieux d’une douzaine de jours que suite à la mort du disque dur de mon ordinateur portable, j’avais réinstallé mon Archlinux, et contrairement à mon ordinateur à ce moment précis, j’avais choisi de mettre Mate Desktop 1.9.x (la version de développement de l’environnement) en lieu et place de Gnome Shell.

Plusieurs raisons, dont une était le pilote graphique particulièrement chatouilleux du circuit intel de mon ordinateur portable.

Même si Mate Desktop 1.9.x est encore en développement, il est particulièrement stable. Depuis que je l’ai installé sur mon portable, bien que n’utilisant ce dernier que 8 heures par semaine (environ), je n’ai pas réussi à faire planter l’environnement.

Aujourd’hui, aux alentours de 19 h 30, suite à un énième ralentissement de Gnome (dû à ce censure d’une quinzaine de jurons bien pensés de tracker), j’en ai eu ma claque. J’ai décidé donc de virer Gnome 3.12 et de le remplacer par Mate Desktop.

Lire la suite

Meurs, Gstreamer 0.10, meurs ! :D

Dans le domaine du logiciel libre, et de Linux, il y a de nombreuses technologies, dont une dédiée à tout ce qui est affichage des formats audio et vidéo, j’ai nommé Gstreamer.

Il existe deux branches, l’ancienne, alias 0.10 et celle maintenue activement la 1.x, en version 1.4 au moment où j’écris cet article.

Ces technologies sont employées par la plupart des logiciels audio et vidéo dans les distributions GNU/Linux. On peut employer les deux en parallèle, mais l’idéal serait de ne plus utiliser que la génération 1.x de Gstreamer.

Vieil utilisateur des logiciels de la Mozilla Foundation, j’ai accueilli avec grand plaisir la presque cloture d’un bug, celui qui concerne l’utilisation par défaut de Gstreamer 1.x pour tout ce qui est audio et vidéo et qui permet de s’affranchir d’Adobe Flash sur les sites qui sont suffisamment bien conçus.

Lire la suite

Guide d’installation d’Archlinux, version de septembre 2014.

Voici la onzième version du tutoriel pour installer une Archlinux, que ce soit avec une machine virtuelle, utilisant un Bios ou un circuit UEFI. Cette version rend obsolète de celle d’août 2014.

Pour cette version, j’ai éclairci certains points un peu sombre dans leur formulation, rajouté des captures et rafraichi certaines commandes. Ce manuel ne sera rendu obsolète que par l’arrivée de Gnome 3.14 sur les dépots stables d’Archlinux, donc vers la mi-octobre 2014.

NB : si vous voulez faire une installation avec UEFI, il faut utiliser cgdisk, gfdisk ou gparted, et créé un partitionnement GPT. Sinon, ça plantera !

Ce n’est pas un tutoriel à suivre au pied de la lettre, mais une base pour se dégrossir. Le fichier au format zip contient :

  1. La version odt
  2. La version pdf
  3. La version ePub
  4. La version mobi (pour Kindle)

Le guide en question est sous licence CC-BY-SA 3.0.

Bonne lecture et n’hésitez pas à me faire des retours en cas de coquilles !

Mozilla Firefox GTK3 : un nouveau point.

Fin avril 2014, je faisais un premier billet sur le point concernant le port de Mozilla Firefox vers GTK3.

Un peu plus de quatre mois après le premier billet, j’ai voulu voir où en était le port. En regardant le rapport de bug concernant la migration du code de GTK2 vers GTK3, à savoir le bug 627699.

Le travail a bien avancé, et il reste une douzaine de bugs ouverts au 6 septembre 2014. Progrès notable, Flash (et les greffons utilisant GTK2) sont supportés. Le bug 624422 concernant ce problème a été clos. Même s’il reste un dernier petit bug en cours de correction au moment où j’écris cet article, le bug 1051209.

Lire la suite

En vrac’ rapide et libre.

Un petit en vrac’ rapide et libre pour finir cette première semaine du mois de septembre 2014.

Voila, c’est tout pour aujourd’hui. Bon vendredi !

Le navigateur Opera nouvelle génération a-t-il un intérêt autre que graphique ?

Dans un billet de février 2013, suite à l’annonce de la mise à mort de l’ancienne génération d’Opera pour préviligier Webkit j’annonçais qu’on revenait peu ou prou à la situation de 2002, avec un moteur de rendu majoritaire à lui seul : Webkit et son petit frère, Blink.

Alors que la version 24 du navigateur Opera est sortie, en version stable pour MacOS-X et MS-Windows, il n’y a qu’une version de développement, la 25 disponible pour les distributions GNU/Linux.

Je me suis demandé s’il n’y avait qu’un intérêt cosmétique à utiliser Opera en lieu et place de Chrom(ium)e.

Pour se faire, j’ai installé dans une machine virtuelle VirtualBox, Chromium en version 37 et la dernière version de développement disponible pour Opera, la 25, seule version disponible pour les distributions GNU/Linux si on veut du récent.

Lire la suite

LXQt : où en est-il 4 mois après sa version 0.7 ?

Sur le blog de l’environnement LXQt, on peut lire l’article suivant, où il parle de la migration vers QT5 comme toolkit par défaut (même si le billet date de fin juin 2014) :

Recently we also got some patches from the community and also a new developer joined us. We’re now fixing some remaining bugs. Hopefully we can have 0.8 release soon. :-)

Ce qu’on peut traduire par :

Récemment, nous avons aussi eu quelques rustines de la communauté et aussi un nouveau développeur nous a rejoint. Nous corrigeons quelques bugs restants. J’espère que nous pourrons avoir une version 0.8 bientôt. :-)

Donc, 4 mois après la sortie de l’environnement dans sa première version officielle, j’ai eu envie de faire un point sur l’état de LXQt. Dans ce but, j’ai repris la base d’un article que j’avais publié sur lxqt 0.7 en mai dernier.

J’ai donc installé une Archlinux dans une machine VirtualBox et en me basant sur la paquet AUR lxqt-desktop-git, je me suis occupé de faire compiler l’environnement.

Lire la suite

Un aperçu de Mozilla Firefox 33, 34 et 35 ?

Alors que Mozilla Firefox 32 vient de sortir, les versions bétas, aurora et nightlies ont pris du galon, passant respectivement en version 33, 34 et 35.

Outre le fait que l’arrivée des tuiles sponsorisées a fait coulé pas mal d’encre électronique, l’article de NextInpact étant un des moins racoleurs que j’ai pu lire et non, je ne donnerai pas le nom du site que je considère comme étant le champion dans ce domaine, j’ai eu envie de vous montrer en vidéo les changements visuels que l’internaute utilisant Mozilla Firefox pourra constater dans les mois à venir.

En effet, en suivant le cycle de 6 semaines, on peut estimer que Mozilla Firefox 33 sortira vers le 14 octobre 2014, Mozilla Firefox 34 vers le 25 novembre 2014, et Mozilla Firefox 35 vers le 6 janvier 2015.

Suivez le guide et vous verrez ce que vous réserve Mozilla Firefox dans les mois à venir.

J’ai essayé d’être aussi complet que possible sur des changements auquel je ne fais vraiment plus attention. Pour tout dire, je n’ai jamais utilisé chez moi de versions stables de Mozilla Firefox et ce depuis qu’il s’appelait Phoenix 0.1, en septembre 2002… 12 ans déjà !

Vendeurs de billets sponsorisés : allez voir ailleurs si vous y êtes !

Un billet coup de gueule pour commencer le mois de septembre 2014. J’ai déjà pu parlé de l’acharnement des promotteurs de billets sponsorisés. J’ai déjà répondu plusieurs fois que leurs offres ne m’intéressaient pas.

Je pourrais citer un billet en novembre 2013, un en novembre 2012 ou encore un dernier en février 2011.

Mais l’exemple croustillant auquel j’ai eu à faire récemment méritait un billet complet. Pour vous montrer à quel point les pollueurs sont à l’oeuvre pour se faire de la publicité à vil prix. Le 29 août 2014, je reçois le courrier suivant, traduit à l’arrache avec un google translate mal luné, j’ai mis les erreurs grammaticales et orthographiques en gras :

Bonjour,

Mon nom est Michaella et j’ai trouvé votre site sur Google. Je l’aime beaucoup parce-qu’il a une bonne qualité et un contenu original.

Je veux publier un article sur votre site , qui contient 2-3 liens et 2-3 photos. L’article sera originale et pertinente pour le sujet de votre site. En ce qui concerne le SEO, celui-la l’aidera car il sera écrit par des écrivains professionnels et il serez rapidement indexé par Google. En échange de la publication de l’article je vous payerais par le compte Paypal (préféré) ou compte bancaire.

Je vous souhaite une bonne journée et j’attends votre réponse!

Je décide de l’ignorer, et mis à part un fil lancé sur google plus pour parler de ce nouveau pollueur, rien à signaler.

Lire la suite

« Aokigahara », le nouvel EP réussi d’Astolat.

Astolat, groupe de métal suédois nous propose en cette fin d’août 2014 un nouvel EP, « Aokigahara ». Après un excellent premier album, « The Faceless Mask » sorti en janvier 2013, voici donc le nouvel opus du groupe suédois.

Le titre éponyme commence par une intro acoustique, et les rythmiques métal avec du chant clair nous accueille rapidement, une piste assez entrainante.

La deuxième piste est un peu plus sombre, un peu « Black Sabbath » dans l’esprit, avec un introduction lourde, pesante. Le texte est parlé pour la plus grosse partie de la piste, et devient progressivement du chant.

Lire la suite

Emmabuntüs 3 : le retour de la distribution GNU/Linux anti-gaspillage.

Ah, l’Emmabuntüs… J’avais déjà parlé de sa version 3 quand elle était en bêta, et quelques mois auparavant lors d’une révision de sa version 2. Comme sa version 2, la Emmabuntüs se base sur la Xubuntu LTS à savoir la 14.04 pour la version 3, la version 2 étant basée sur la Xubuntu 12.04 LTS.

Avec la Handy Linux, c’est une distribution qui est dédiée, mais pas uniquement, aux vieilles machines et à leur recyclage pour éviter des scandales écologiques comme celui de la pollution au Ghana.

Ayant été invité par un des développeurs principaux de la distributions à aider au débogage de cette version, j’ai eu droit en avant première à une image ISO de la version 3. J’ai récupéré l’ISO en 64 bits, sachant qu’il existe aussi une version en 32 bits. Et non, je ne donnerais aucun lien, étant donné que la publication officielle est prévue pour le premier septembre 2014.

Donc, c’est avec environ 48 heures d’avance  que je vais vous présenter en capture d’écran et en vidéo la nouvelle version de la Emmabuntüs qui aura été longue à déboguer. Seule information que je peux vous donner, c’est que la première version finale est la cinquième release candidate.

Il y avait de nombreux petits bugs dans la version bêta dont j’ai parlé en juin 2014, et qui ont été corrigés : le menu de démarrage est entièrement francisé, la résolution écran est correcte dès le départ dans une machine Virtualbox fraîchement installée, Cairo Dock est lisible. Mais parlons des petites nouveautés.

On peut noter la présence des extentions https everywhere et de la page de démarrage startpage dans le navigateur, une synthèse vocale pour les personnes ayant des problèmes de vue, la possibilité d’enlever les langues inutilisées dans la distribution, le tout de manière très simple et automatisée.

Lire la suite